Welcome PageRESEARCHART CURATIONThe clarity of the labyrinth DetailsBettina SamsonClaire-Jeanne JézéquelJeppe HeinPierre LabatStéphanie NavaRémy RivoireChristine SibranFACULTY EXHIBITIONS TEACHINGDESIGN PROJECTSCV

Research practice based in Paris, and Sydney
Reflections on art, architecture and public space

Archist025_bs_original.jpg
LA CLARTÉ DU LABYRINTHE La sculpture Le pli (ici) de Claire-Jeanne Jézéquel (1965, Fontenay-aux-Roses) fait référence à notre situation dans un paysage abstrait, par son titre, mais également par son élongation entre deux murs évoquant un horizon virtuel. Le pli semble également la résultante du « pliage » des deux murs de larchitecture dans laquelle la pièce est exposée. Ce « relief » rappelle également le travail sur les angles de Vladimir Tatlin : par sa position dans un entre- deux (murs), cette sculpture acquiert une spatialité. La matérialité apparente (bois et plâtre) affirme cette référence. Le pli est le geste minimal dune spatialité, de notre légère désorientation, flottante entre le système de référence dun mur et de lautre, dans lespace dexposition.
Archist026_bs_original.jpg